e-affacturage

J’ai eu des rejets bancaires, est-ce trop tard pour utiliser l'affacturage ?

Appréciation des rejets bancaires par les sociétés d'affacturage

Lorqu'une entreprise a eu des rejets bancaires ce n’est pas trop tard mais il ne faut pas tarder.

Les rejets bancaires, s’ils s’expliquent et sont régularisés, ne constituent pas un obstacle à la mise en place d’une solution d’affacturage.

En revanche, les rejets bancaires sont le signe que votre entreprise connait de fortes tensions de trésorerie et qu’il vous faut rapidement mobiliser vos créances clients.

La dégradation de la santé financière de l'entreprise

Si l'entreprise attend trop, les rejets bancaires vont s’accumuler, et conduire à des inscriptions de privilèges auprès des organismes sociaux ou fiscaux. La BDF va dégrader la note financière de l'entreprise. 

Quand la situation financière de l’entreprise est trop dégradée, le risque est réel que même les sociétés d’affacturage ne puissent pas financer la trésorerie nécessaire. Un refus des factors pour intervenir sur des sociétés qui ont attendue trop longtemps avant de solliciter de la trésorerie est monnaie courante.

La seule alternative pour l’entreprise sera alors de se placer sous procédure collective en attendant que son plan de redressement soit accepté par le juge. Le factor pourra intervenir en affacturage une fois le plan de redressement accepté ou pendant la période d’observation.

Placeholder image

Comparatif des solutions d'affacturage

Etude d'affacturage

forum affacturage
 

+ Suivre e-affacturage

Posez vos questions en ligne sur la page
twitter @e_affacturage ou facebook e-affacturage

actualité affacturage

Hausse des retards de paiement :
Moyenne à 14.5 jours...

Voir l'actu > retards de paiement


Marché de l'affacturage:
Les entreprises ont recours à l'affacturage ...

Voir l'actu  > marché de l'affacturage











facebook affacturage

twitter affacturage

google affacturage

 

Suivre l'actualité e-affacturage. Abonnez-vous à notre newsletter :