affacturage factoring

 

Crise économique et affacturage

crise économique

Lorsqu’une crise économique survient, les agents économiques sont tous bousculés dans leur fonctionnement quotidien, et les relations fournisseurs/clients qui sont au cœur des échanges économiques sont complètement bouleversées.

Crise de liquidités et affacturage

L’une des premières tensions qui apparait quand une crise économique surgit est une tension des liquidités disponibles au monde économique. Les premiers manques de liquidités proviennent des ventes non effectuées ou reportées, ainsi le flux de trésorerie habituel qui alimente le fonds de roulement se tarit soudainement et n’est plus en mesure de fournir les liquidités nécessaires pour payer les fournisseurs.

Une conséquence perverse réside dans l’accumulation de stocks invendus, déjà payés ou à payer aux fournisseurs, mais non écoulés et dont le financement asphyxie progressivement l’entreprise.

Lors de la crise financière de 2007/2008 c’est l’action de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui en ouvrant un guichet quasi-illimité de liquidités (à partir de 2015/2016) a alimenté tout le secteur bancaire en cash à redistribuer aux agents économiques.

Les sociétés d’affacturage en tant qu’établissement de crédit ont également eu accès aux liquidités de la BCE, souvent via leurs maisons mères bancaires, et ont ainsi pu pleinement jouer leur rôle de finançeur de l’économie. La diffusion des financements aux entreprises se faisant ensuite par les différents types de contrat d’affacturage en fonction de la taille des entreprises et de leur notation financière.

crise économique Crise financière 2020 et affacturage

La crise financière qui survient en 2020, provoquée par la diffusion épidémique mondiale du virus Covid-19 (couramment nommé Coronavirus) est une crise de l’offre et de la demande en même temps.

L’offre chute suite aux problèmes d’approvisionnement et à l’arrêt soudain d’usines, et en même temps la demande tombe du fait du confinement ou des craintes de consommer. Sauf pour les secteurs de l’alimentaire et du médical apparemment.

Face à cette crise financière, les pouvoirs publics et la BCE ont réactivé les programmes d’injection de liquidités dans l’économie afin de pallier toute rupture de financement entre les fournisseurs et clients.

Une fois encore, l’affacturage va jouer son rôle de facilitateur de financement avec cette fois-ci un panel de solutions plus élaborées, puisque les sociétés d’affacturage ont développé leurs produits de financement pour suivre la demande de financement des entreprises.

Les contrats de reverse factoring (affacturage fournisseur) sont plus souple à mettre en place et plus accessibles aux PME, les contrats de financement des créances clients sont eux aussi plus adaptés avec des solutions souples et rapides de financement de balance clients, qui assurent la confidentialité complète ou partielle de l’opération d’affacturage.

crise économique Le plan de l’Etat en soutien du crédit entreprises

Pour faire face à la crise économique qui pénalise fortement les entreprises le gouvernement, la Fédération Française de l’Assurance, la CCR et BPI ont annoncé la mise en place d’un dispositif de réassurance publique des garanties clients des assureurs crédits privés.

défaillance des entreprises

Il s’agit en fait de la réactivation des dispositifs CAP, CAP+ et CAP EXPORT qui avaient été mis en place après la très grave crise économique de 2008/2009.

L’Etat comme réassureur

Pour pallier les réductions ou les coupures des encours garantis par les assureurs crédit, ce qui du fait de la crise, pose un problème dans les échanges commerciaux entre les entreprises, l’Etat va se porter réassureur des assureurs crédit. Il va fonctionner comme une réassurance, c’est-à-dire l’ultime recours en assurance des crédits clients.

Le fonctionnement du dispositif de garantie

Le dispositif mis en place par l’Etat et les assureurs crédit (Atradius, Coface, Euler Hermes, Axa, Groupama) consiste en la commercialisation par les assureurs crédit de deux produits supplémentaires d’assurance crédit.

1. Marché des créances domestiques

Le premier dispositif concerne le marché domestique et porte sur 10 milliards de garanties d’encours de créances clients qui sont réassurés par l’Etat, via la Caisse Centrale de réassurance (CCR).

Ce produit comporte deux volets :

- un volet complémentaire, c’est-à-dire que la garantie de l’Etat sera sollicitée en complément d’une garantie déjà accordée par l’assureur crédit mais qui est partielle ou réduite par rapport à l’encours à garantir demandé par le fournisseur.

- un volet substitutif, qui sera activé quand la garantie de l’assureur crédit sera supprimée sur un débiteur dont la santé financière ne permet plus de conserver la garantie précédemment accordée.

2. Marché des créances export

l'Etat prend des mesures pour soutenir les encours export des entreprises.

Le dispositif concerne les créances export des entreprises françaises pour un montant d’encours contre garantie par l’Etat de 2 milliards d’euros, via BPI France.

Le dispositif de 2020 concerne les créances export des entreprises françaises pour un montant d’encours contre garantie par l’Etat de 2 milliards d’euros, via BPI France

garanties à l'export

Le gouvernement avait également pris en 2008 des mesures en faveur du financement des exportations françaises. Parmi ces mesures, certaines permettaient d’apporter de la trésorerie aux entreprises et d’autres des garanties dans les ventes à l’export.

Efficacité du dispositif de réassurance

Ce dispositif de réassurance va porter sur 10 milliards de créances domestiques sur un marché global du credit inter-entreprises en France de plus de 600 milliards, dont 40% à 50% font l’objet d’assurance crédit (chiffres ACPR), soit de 250 milliards d’euros à 300 milliards d’euros de volumes de créances garanties par les différents assureurs crédit.

C’est-à-dire que le dispositif de réassurance étatique va porter sur 3% à 4% des créances domestiques assurées, ce qui parait peu pour faire face à une augmentation des défaillances d’entreprises en cours.

crise économique Plans précédents de relance de l'économie

Pour mémoire, le plan de relance de l’économie de 2009 prévoyait un certain nombre de mesures pour injecter de la trésorerie dans les entreprises françaises.

Trésorerie totalement indispensable aux entreprises pour passer cette période de crise financière causée par les subprimes qui les avait privé de liquidité et de crédit.

Le montant des créances dues par l’Etat aux entreprises au titre des remboursements établis par le plan se montait à 11.5 milliards d’euros comprenant les mesures suivantes:

- Remboursement par anticipation aux entreprises des reports en arrière des déficits d’impôt sur les sociétés. (Avant les entreprises devaient attendre cinq ans pour être remboursées par l’Etat).

- Remboursement plus rapide des excédents d’acomptes d’impôts sur les sociétés.

- Remboursement mensuel de la TVA pour les entreprises en crédit de TVA auprès du Trésor Public.

- Paiement de l’intégralité des dettes du ministère de la défense aux PME.

L’ensemble des remboursements et paiements par anticipation prévu par le plan avait permis de générer de la trésorerie et de donner un peu d’oxygène aux entreprises françaises.

actu affacturage

Actualité de l'affacturage :
Affacturage et crise du coronavirus

Les garanties d'assurance crédit apportées par l'Etat

Prêt garanti par l'état (PGE) et affacturage

 

+ Le forum e-affacturage

Les avis d'expert e-affacturage continuent sur le forum animé par e-affacturage. Plusieurs centaines de réponses à vos questions sur l'affacturage ...

Forum e-affacturage

+ Votre étude d'affacturage gratuite et sans engagement

etude affacturage en ligne

Etude e-affacturage en ligne

affacturage etude en ligne

 

Societe

Nom, prénom

Activité

fonction

Tel

Email

Pays

CP 

Siren


Indiquez le nom de votre client
son SIREN et le montant de
l'encours à financer :

CLIENT 1

 

CLIENT 2

 

CLIENT 3

 





entreprises financées

2 000

entreprises financées

encours financé

200 M€

d'encours en financement

cout étude d'affacturage

0 €

Pas de frais de dossier






actualité affacturage

Reverse factoring:
La chute de la société financière GREENSILL : un mauvais procès au reverse factoring ?

Avis d'expert  > Reverse factoring








forum affacturage

Financement des commandes

Nouveauté déclenchée par la crise économique pour faciliter l'accès aux financements : L'affacturage peut intervenir dès l'émission du bon de commande ou de la facture fournisseur.


 
© Copyright e-affacturage groupe Affactassur, affacturage factoring et assurance-crédit 2006-2021